Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 21:51

Deux jours auront largement suffit pour que la maison ait son tapis....

 

P1050970.JPG

 

 

 

 

 

 

    Le mélange aura été plutôt plaisant à mettre en oeuvre, je crois...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1050971.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1050967.JPG

 

 

 

 

 

 

   Les pièces ont maintenant presque leur hauteur finale. Et c'est beau!

 

 

 

 

  

 

  

Repost 0
Published by maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 22:30

    Vous aurez reconnu le pendant féminin de "fraternité"....

  Ce message s'adresse à vous mes soeurs, mes cousines, mes amies proches ou lointaines... A vous à qui je pense souvent quand j'ai les mains dans la pâte de chaux ou dans la vaisselle.... A vous à qui je n'ai pas écrit, à qui je n'ai pas téléphoné depuis  si longtemps...

 

   A vous, Olivia, Anne, Isabelle, Aline, Monique, Enora, Céline, Hélène, Estelle, Valérie, Pascale, Aurore, Khadija, Solène, Aziliz, Marzhina, Sandra, Aline, Myriam, Corinne, Marie, Emmanuelle, Evelyne, Olivia, Nolwenn, Gaëlle, Christine, Sophie, Christelle, Frédérique, Fabienne,..... A vous aussi mes mortes, Marie-Thérèse, Catherine...

 

  Parfois, je me dis que faire construire une maison, c'est un coup à se fâcher avec tout le monde.... Les journées passent vite, très vite... mais je vous promets que je pense à vous et bien que nous ne nous soyons parfois pas vues depuis longtemps, je suis sûre que je pourrais vous retrouver demain et vous reconnaître comme si je vous avais quittées hier.... Je pense à vous et vous souhaite de belles vies!

Repost 0
Published by maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com
commenter cet article
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 21:37

    Leçon, c'est-à-dire terrain d'apprentissage....

 

   Première leçon : pas si simple, ces histoires d'enduits... Pas simples à appliquer, pas simple à gérer...

   Je vois bien qu'il y en a une, à l'intérieur de moi, qui voudrait tout faire toute seule, qui voudrait tout maîtriser, qui voudrait appliquer tout l'enduit sur tout le mur..... Peut-être parce que je ne maîtrise pas encore assez pour pouvoir transmettre la technique.

    En même temps, pour que les choses avancent, il faut plus de deux mains. D'où, appel à bonnes volontés. Là où le bât blesse, c'est que si des personnes viennent aider, je me dis que je dois m'occuper de les nourrir et donc du repas et des enfants et je cède la place au terrain. Sauf qu'en réalité, je trouve cela difficile de ne pas y être, de ne pas participer, de voir peut-être que c'est fait autrement que comme j'aurais fait....

 

   Je me demande dans quelle mesure ce n'est pas le stéréotype qui a agit en moi lorsque nous avons décidé de faire appel à des amis pour un coup de main : "je laisse les choses sérieuses aux autres et je retourne sagement aux fourneaux". Ce fameux féminin qui s'est effacé pendant des siècles....

  

Solutionsi je veux être active sur le terrain, c'est pour les repas et les enfants que j'ai besoin d'aide.

 

Deuxième leçon :

P1050961.JPG

 

  Le blanc que vous voyez au dessus de la planche en bois, c'est tout un pan d'enduit qui s'est affaissé au moment où la planche qui maintenait la partie supérieure de l'enduit a été enlevée... Moi qui imaginait un mur sans raccord, c'est gagné!

Une partie du travail s'écroule. Cela fait mal au coeur. Reste à trouver une solution pour réparer tout cela le plus discrètement, le plus esthétiquement possible.... Juste réparer....

 

Repost 0
Published by maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 22:39

   A me lire, on pourrait croire que tout est terminé ou presque si les soucis ne sont plus que le choix et la dilution des couleurs...(et pourquoi pas des rideaux, tiens....)

 

   Mais si nous pouvons nous consacrer aux enduits, c'est parce que d'autres pensent et réfléchissent à notre place aux choses sérieuses :

P1050916.JPG

 

 

  La chenille a pelleté durant deux jours pour creuser un trou de prise de terre, une tranchée d'évacuation des eaux de pluie, les tranchées de raccordement des gouttières, une profonde tranchée pour le raccordement au tout à l'égoût...

   Et comme la chenille n'a pas tout fait, des bras aussi ont pioché et creusé...

 

 

 

 

 

 

 

   Quand je vois l'énergie que cela me prend de préparer 20 poubelles d'enduits, je ne peux que savourer que des personnes compétentes prennent ainsi en charge cette réalité matérielle de gestion des eaux. Merci!

Repost 0
Published by maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com
commenter cet article
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 23:14

P1050859

 

 

    C'est l'histoire qui m'est revenue en tête alors que j'enduisais à la truelle, serrais puis talochais un mur pour la première fois de ma vie... Sans même avoir  attentivement regardé ou seulement vu faire quelqu'un...

 

   Peut-être y-a-t-il suffisamment de personnes sur terre avec la connaissance des enduits chaux pour que j'y ai accès à l'intérieur de moi?

 

 

 

 

Le centième singe ou comment va se jouer l’avenir de l’Humanité

   Ken Keyes Jr est l’auteur de « The Hundredth Monkey », « Le centième singe » (1), l’histoire vraie d’une fable extraordinaire qui aujourd’hui résonne avec notre destin en tant qu’Humanité.

 

   Une espèce de singe japonais, le macaque japonais (macaca fuscata), a été observée à l’état sauvage sur une période de 30 ans.

   En 1952, sur l’ile de Koshima, des scientifiques nourissaient les singes avec des patates douces crues en les jetant sur le sable. Les singes aimaient le goût des patates douces, mais trouvaient leur saleté déplaisante.

Une femelle agée de 18 mois, appelée Imo, pensait qu’elle pouvait solutionner le problème en lavant les patates dans un ruisseau tout près. Elle enseigna ce truc à sa mère. Leurs compagnes de jeu apprirent aussi cette nouvelle façon de faire et l’enseignèrent aussi à leurs mères.

 

   Cette innovation culturelle fut graduellement adoptée par différents singes devant les yeux des scientifiques. Entre 1952 et 1958, tous les jeunes singes apprirent à laver les patates douces remplies de sable pour les rendre plus agréables au goût. Seuls les singes adultes qui imitèrent leurs enfants apprirent cette amélioration sociale. Les autres singes adultes conservèrent leur habitude de manger des patates douces sales.

 

   À l’autonne de 1958, un certain nombre de singes de Koshima lavaient leurs patates douces – leur nombre exact demeure inconnu. Supposons que lorsque le soleil se leva un matin, il y avait 99 singes sur l’île de Koshima qui avaient appris à laver leurs patates douces. Supposons encore qu’un peu plus tard ce-matin là, un centième singe appris à laver les patates. Alors quelque chose d’étonnant se produisit !

Ce soir-là presque tous les singes de la tribu se mirent à laver leurs patates douces avant de les manger. Un peu comme si l’énergie additionnelle de ce centième singe créa une sorte « de percée scientifique » !

Mais ce n’est pas tout : la chose la plus surprenante observée par ces scientifiques fut le fait que l’habitude de laver les patates douces se transmit de façon inexpliquée et simultanée à des colonies de singes habitant d’autres îles ainsi qu’à la troupe de singes de Takasakiyama sur le continent qui commençèrent aussi à laver leurs patates douces. C’est ainsi que le macaque japonais fut surnommé le « laveur de patates ».

 

Conscience et masse critique

 

  Cette histoire est remarquable car elle souligne deux points capitaux qu’il nous serait utile de retenir pour notre avenir à court et moyen terme.

 

  Tout d’abord, pour qu’un tel changement soit possible, il ne suffit pas qu’un petit groupe adopte une attitude différente. Il ne s’agit pas ici de la domination exercée par une minorité utilisant la force et la cohercition mais au contraire de l’accession d’un groupe a un niveau de conscience plus élevée (2). C’est ici la première clé.

Et voici la seconde. Bien que le nombre exact peut varier, ce « Phenomène du Centième Singe » (3) signifie que lorsque seulement un nombre restreint de personnes apprend une nouvelle façon de faire, celle-ci peut devenir partie intégrante de la conscience de toute la communauté. En effet, à un moment donné, si seulement une personne de plus se met à adopter cette nouvelle prise de conscience, son champ d’action s’étend de telle sorte que cette prise de conscience est adoptée par presque tout le monde ! C’est le miracle des deux clés réunies.

 
Repost 0
Published by maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 23:42
        « Un revenu, c’est comme l’air sous les ailes de l’oiseau ! ». C’est ainsi que commence le film. Est-ce que ce revenu devrait être inconditionnel pour chacun ? Est-ce possible, un droit civique économique ?
 
A propos de travail : j'instruis les enfants à la maison... Il y a peu, je me disais que je trouverais juste que ce soit rémunéré. Et bien voilà, l'idée existe et je peux témoigner que même sans salaire, on peut avoir l'élan de faire des choses, plein de choses.... même pour des clopinettes...
 

 

       ....et même des enduits.... Le jour où j'aurai fait taire les voix en moi qui me disent "Le travail de la chaux, c'est compliqué... ", "Et puis il ne faut pas se tromper...", "Et tu n'y connais rien....", et où je me ferai confiance... DEMAIN!

Repost 0
Published by maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 21:35

   Les calculs de surface, ça va.... Et puis ça fait le sujet d'une leçon à Hippolyte....

 

   Là où ça se complique, c'est lorsque l'on achète un seau de 27 kg de chaux en pâte, un sac de 35 kg de sable, 25 kg de carbonate de calcium, qu'ensuite, il faut mélanger un volume de chaux à un volume de sable et un volume de ponce et que pour finir 1 à 1,5 kg du mortier réalisé couvrent 1m2 avec une épaisseur de 1mm.

 

J'aime beaucoup le passage aux volumes entre deux données en kilos!

 

   Reste simplement à trouver quelques densités pour pouvoir évaluer la quantité de mélange à préparer; d'autant que je voudrais vraiment teinter dans la masse cette fois. Et que je ne serai jamais certaine de réussir deux fois le même mélange.

 

  Et pour doser les ocres, je reviens aux kilos : 5% maxi du poids en chaux. Un vrai bonheur!!!

 

   Je vous montre ce que cela donne pour le bureau :

 

un mur de 340cm*285cm de hauteur = environ 10m2

un mur de 200cm*285cm de hauteur = environ 5,7m2

Avec le dessus de la porte, je pars sur 16m2.

 

   Je décide de l'épaisseur de mon enduit : 4mm (j'ai lu 3, j'ai lu 5,.....je tranche à 4 et je prie pour avoir le compas dans l'oeil quand je vais manier la truelle!!!!...)

 

16m2*4mm* (1 à 1,5) kg de mortier = 64 à 96 kg de mortier.

 

  La chaux en pâte pèse environ 1,4kg par litre. Il y a 10 litres par seau, soit 14 kg.

 

  Pour un seau de chaux, j'ajoute un seau de sable ( qui pèse?) et un seau de ponce (qui pèse?) et j'obtiens ? kg de mortier....

Voyez, c'est simple!

 

  Pour les ocres, je retiens 5% maxi du poids de la chaux. Donc, pour un seau (14kg), 700g maxi d'ocre.

 

  Il suffit d'y croire : pour les deux murs du bureau, je vais préparer le bidon de 27kg de chaux avec 1kg d'ocre, les sables qu'il faut et ça ira!!!!

 

"Pour de vrai", tout cela m'amuse et me plaît énormément!!!!!!! Je mélange samedi et j'applique lundi!

 

 

Repost 0
Published by maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 22:19

  Il était une fois....   En espérant que comme dans les contes, tout cela se terminera bien....

 

  Je n'imagine pas la  maison avec uniquement des murs tous blancs. C'est magnifique des murs tous blancs sous un ciel d'azur, mais il faudrait être en Grèce ou en Crête.

 

  D'où le désir d'additionner des ocres à la chaux. Et là, on est loin de l'option, "je vais au magasin, je regarde le nuancier, je choisis la couleur et j'ai une belle maison comme dans les magazines..."

 

  Quoique, pour la première étape, je suis allée au magasin. Et j'ai choisis quelques terres (les ocres, ce sont des terres), jaune, terre d'ombre naturelle, terre d'ombre brûlée...

 

  Malheureusement, je n'ai pas dû bien expliquer au marchand ce que je voulais faire car je suis repartie avec 500g de chaque terre.

 

  Or, ma première idée était de teinter dans la masse,  soit d'additionner les ocres au mélange de finition. Pour les dix mètres carrés de murs, je préparais cinq poubelles d'enduit ce qui faisait dix bétonnières. J'ai donc divisé les 500g d'ocre jaune en dix et scrupuleusement versé 50g de terre jaune dans chaque bétonnière.

 

  Il faut savoir que lorsque vous ajoutez de la couleur à la chaux, elle éclaircit en séchant. Et bien je peux vous dire que les 50g par bétonnière ne se voient absolument pas alors que le mélange est mouillé, il me fallait donc me résoudre à garder un mur blanc ou à me lancer dans "la fresque"...

 

  "La fresque est une technique particulière de peinture murale dont la réalisation s'opère sur un enduit appelé intonaco, avant qu'il ne soit sec. Le terme vient de l'italien « a fresco » qui signifie « dans le frais ».

Le fait de peindre sur un enduit qui n'a pas encore séché permet aux pigments de pénétrer dans la masse, et donc aux couleurs de durer plus longtemps qu'une simple peinture en surface sur un substrat. Son exécution nécessite une grande habileté, et se fait très rapidement, entre la pose de l'enduit et son séchage complet."(wikipedia)

 

   La technique est donc celle des grands maîtres Italiens (mais pas la minutie) : diluer les pigments dans de l'eau de chaux et les appliquer sur un mur avant qu'il ne sèche. Mais il s'agissait de peindre "a fresco" et non les personnages d'une fresque.

 

   Et voici le mur :

P1050843.JPG

 

  Ce n'est pas forcément le genre de mur qu'on s'attend à trouver dans une maison neuve. Il y a quelques creux, quelques bosses, des endroits plus lissés que d'autres, des endroits plus colorés que d'autres (c'est fait exprès!), mais j'ai eu l'impression de créer en l'achevant et quant à moi, il me parle....

 

Repost 0
Published by maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 22:48

   On croit qu'on a tout à leur apprendre.... pourtant, ce week-end, c'est Hippolyte, 8 ans, qui nous a donné une leçon!

Lorsque Gilles et moi avons commencé à enduire le mur HUMIDIFIE DEPUIS LA VEILLE, il a enfilé des gants trop grands et s'est lancé dans la bataille....

P1050840.JPG

 

  L'enduit a mieux tenu. Il ne tombait pas au fur et à mesure comme le week-end précédent MAIS Gilles et moi avons tous deux eu de GRANDS (!) pans d'enduit à tomber.  Et tout ce qu'Hippolyte avait mis sur le mur avec sa propre technique qui consistait à bien taper a tenu.

                  Il a bien fallu que nous nous mettions à l'imiter.....

 

 

Repost 0
Published by maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 14:11
...Conférence-débat de Myret Zaki et Etienne Chouard
  Le lien avec la maison me demanderez-vous?  Pour que cette maison voit le jour, il nous a fallu emprunter; d'où l'intérêt de comprendre quand même un peu ce qui se passe...
Installez-vous confortablement...
Repost 0
Published by maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com
  • Contact

Profil

  • maison-ecoleenchauxchanvre.over-blog.com
  • L'Hygiène Naturelle Infantile : les bébés savent dès la naissance communiquer leurs besoins d'éliminer; il y a juste à "écouter" : vécu avec Loup, élevé sans couches... ça ouvre le champ des possibles, non?
  • L'Hygiène Naturelle Infantile : les bébés savent dès la naissance communiquer leurs besoins d'éliminer; il y a juste à "écouter" : vécu avec Loup, élevé sans couches... ça ouvre le champ des possibles, non?

Recherche